Feed_24x24 Twitter_24x24 FaceBook_24x24 Youtube_24x24

Les marges et bords perdus

marge_1

Le grand drame de la vie de beaucoup de dessinateurs amateurs : les marges !

On avoue ne pas comprendre à quoi ça sert, on nie, on les utilise mal ou on les abandonne... C'est souvent le flou artistique quand on aborde le sujet. Alors aujourd'hui, on a branché quelques uns de nos neurones pour essayer de pondre quelque chose dessus...

.

Qu'est-ce que c'est...

Les marges ?

Rappelez-vous à l'école primaire quand votre institutrice vous répétait de ne surtout pas écrire dans la marge, un espace délimité réservé, que ce soit pour ses annotations ou pour vos corrections. Ca ne fait pas partie du devoir mais c'est indispensable et ça a son utilité. On peut comparer les marges en bande dessinée à des cotes de tolérance en industrie. Ce sont des bandes de sécurité appliquées à une planche destinée à être imprimée.

Les cases à bords perdus ?

Une case est à bords perdus lorsqu'au moins un de ses côtés touche un des bords de la planche. On les appelle aussi plus souvent : cases ouvertes. Dans les mangas plus qu'ailleurs ces cases sont très courantes. On peut aussi y affilier les hors cases (images sans contours) dont les shoujos sont très friands par exemple. Donc le rôle des marges est d'autant plus important.

marge_2

.

.

A quoi ça sert ?

Comme dit précédemment, les marges servent essentiellement quand il y a impression par la suite. L'imprimeur qui va façonner le livre va avoir recours à différentes étapes de coupe et reliure qui vont entamer les planches. Si vos planches sont uniquement destinées à la lecture numérique, la notion de marges n'a plus d'importance puisqu'il n'y aura pas de travail d'impression derrière.

Pour une page de BD, considérant donc qu'on peut avoir des cases ouvertes et des hors cases, on travaille alors sur un format un peu plus grand que la page finale découpée. Et comme on ne peut pas rajouter du papier autour de sa feuille A4 pour faire des marges, on les trace à l'intérieur. *gueez !*

Définir les marges c'est donc définir le cadre de sécurité où vont se trouver les éléments essentiels de notre planche. Bien gérer ses marges est une petite assurance pour ne pas perdre d'éléments importants ou voir apparaître des blancs dont on ne voudrait pas !

marge_3

.

.

Comment on fait des marges ? Et comment on s'en sert ?

Comment on fait des marges ?

Ca, généralement, ça va tout seul. Au final, il n'y a qu'à tracer un cadre dans sa feuille.

Pour nous autres, amateurs, la plupart du temps, les productions sont au format standard A5. Que l'on dessine sur du A4 ou du A3, peu importe puisque c'est proportionnel. Donc, quelle que soit la taille que vous souhaitez pour votre livre final, on conseillera par simplicité de faire vos planches avec 1 cm de marge sur les bords extérieurs et 1,5 cm côté reliure (pour du A4 ; augmentez un peu pour du A3).

reliure_rPourquoi cette différence à la reliure ? Principalement dans les mangas, qui contiennent un nombre de pages conséquent, l'ouverture du livre est moins aisée. Vous ne souhaitez pas que le lecteur déchire son livre pour aller chercher la bulle ou le petit dessin qui se trouve tout au fond côté reliure, non ? Il vaut mieux éviter. Autant y mettre une marge plus grande.
A vous de décider quelle page se trouve à droite ou à gauche !

.

.

Comment on s'en sert ?

C'est généralement là que ça pèche et la plupart des dessinateurs amateurs a du mal à vraiment comprendre cette affaire de marges. Si vous ne faites que des cases fermées sur toutes vos planches, ne vous prenez pas la tête. Les marges ne sont pas de vos casse-têtes. Pour les autres, "il suffira de se rappeler que rien d'important ne doit se trouver dans les marges"... Vous avez souvent entendu cela. Pourtant, ça reste toujours nébuleux, hein... Alors on vous l'explique en images.

 

36_r

Il ne faut jamais y mettre de texte.

Si vous souhaitez qu'une bulle soit coupée par le bord de la page pour un effet de style, pourquoi pas ? Mais n'oubliez pas que le texte lui-même ne devra pas déborder.

Aucune case fermée ne doit dépasser dans une marge ou vous risqueriez d'avoir une case à bords perdus après coupe de l'imprimeur. Si vous voulez respecter l'espace entre ladite case et le "bord final de la page" il faut décoller les cases fermées d'autant.

Lors d'un dessin hors case, il ne doit y avoir aucun élément important dessiné dans la marge MAIS pensez à y faire déborder tout le reste du dessin (trames, décors, etc.).

107_6_s

L'erreur consiste souvent à faire un dessin hors case mais l'arrêter à la marge qui perd alors toute son utilité. Le bord perdu porte pourtant bien son nom : le bord perdu (marge) est celui qui part à la poubelle quand on découpe l'image imprimée. Si votre dessin s'arrête pile-poil à l'endroit de la découpe, pour peu qu'il y ait un petit décalage, il y aura un chouïa de papier blanc entre l'image et le bord de la feuille découpée. Ce serait dommage.

Donc on fait exprès de faire l'image trop grande, jusqu'au bord de la feuille, pour qu'elle dépasse jusque sur la partie qui sera jetée après découpe. Oui, ça revient à bosser pour quelque chose qu'on ne verra pas mais personne n'a dit que c'était facile.

 

 

Et c'est tout ?

 

Et oui, c'est tout, si vous pensiez que les marges étaient de grands trucs mystiques, elles n'en sont plus. Au final, une marge, ce n'est rien de plus qu'une bande de la planche qui risque de ne pas être visible mais qu'il faut dessiner quand même pour que ça rende bien =]

Alors bon dessin !

.

.

Prochaines dates

Paris Manga [Paris] - février (sous réserve de parvenir à décrocher un stand...)

Japan Expo [Paris] - dates inconnues